Calendrier de rédaction

Comment faire un calendrier de rédaction percutant

Vous souhaitez publier régulièrement sur les réseaux sociaux ou envoyer une infolettre à chaque mois ? Si vous trouvez que ces moments arrivent vites et deviennent un fardeau plutôt qu'une démarche stratégique, ces quelques conseils sont pour vous.

Vous êtes l’expert

Vous travaillez dans votre domaine depuis plusieurs années, vous ne vous en rendez peut-être plus compte, mais des choses qui vous paraissent évidentes d’emblée peuvent être très intéressantes pour des lecteurs moins connaissant que vous. Partagez ! Ajoutez-y des anecdotes. L’authenticité, c’est toujours gagnant.

Impliquez votre équipe

Faites une session de « brainstorming » en équipe. Les gens des autres départements peuvent sûrement vous inspirer. Demandez aux gens des ventes, du service à la clientèle quelles sont les questions qui reviennent le plus souvent et adressez-les.

Conservez les références

Vous êtes sans doute sans cesse alimentés par du contenu intéressant sur votre domaine. Conservez les références afin de pouvoir y revenir plus tard. Que ce soit un article de fond, une publicité, un site web concurrent, vous pourrez toujours vous y référer lorsque viendra le temps de rédiger votre infolettre.

Pour vous simplifier la tâche, des applications comme Pocket peuvent vous permettent de conserver au même endroit les articles intéressants à partir de nombreuses applications.

Suivez vos partenaires et compétiteurs

Abonnez-vous aux infolettres de vos partenaires, fournisseurs et même concurrents. Suivez-les sur les médias sociaux. Observez de quoi ils parlent, l’angle qu’ils choisissent. Bien sûr, l’idée ici n’est pas de copier, mais de s’inspirer, de dégager les meilleures pratiques. Un conseil : sortez des frontières géographiques, allez voir ce qui se fait ailleurs. C’est souvent très différent !

Planifiez, vous sauverez du temps !

Vous pouvez planifiez quelques mois à l’avance vos publications. Croyez-moi ça allège beaucoup le fardeau quotidien par la suite. Déterminez à l’avance le sujet de vos articles de fonds, vos communications ou promotions saisonnières, etc. Gardez-vous seulement un peu d’espace pour communiquer les nouveautés, promotions, etc.

Recyclez

Vous avez déjà traité d’un sujet ? Pas de souci, il y a sans doute un angle que vous n’avez pas abordé, une nouvelle chose à dire. Bien sûr, on doit trouver de la nouveauté, mais l’innovation peut être dans le format, l’angle, etc. Le même message de fond peut être réutilisé.

Réutilisez

Maximisez l’exposition de chacun des contenus produits. Un article de fond peut vous aider à bien positionner votre site sur certains mots clés, à enrichir votre infolettre. Mais il peut aussi être décliné en quelques publications Facebook étalées au fil du temps. Il pourra aussi servir de canevas à une vidéo que vous produirez dans quelques mois.

Produire du contenu demande de l’énergie et du temps, assurez-vous que tout est maximisé.

Finalement, c'est assez simple, avec un peu d'organisation et de planification, votre calendrier de rédaction sera un outil précieux qui vous sauvera temps et tracas.


Le marketing par courriel et la loi anti-pourriel

Le marketing par courriel, est-ce encore possible d’en faire ? Bien sûr ! Il suffit de connaître les règles du jeu. Plusieurs entreprises manquent de belles opportunités. En faites-vous partie ?

Achetez des listes : c’est non

Envoyer des courriels à n’importe qui est une très mauvaise stratégie qui n’entraînera aucun résultat en plus de nuire à la réputation de votre entreprise. On pourrait parler longuement de pourquoi c’est une mauvaise pratique, mais c’est tout simplement illégal. Alors passons.

Et le consentement lui ?

Le consentement exprès

Une personne vous a accordé son consentement exprès lorsqu’elle a explicitement accepté de recevoir des communications de votre part, en s’abonnant à votre infolettre, par exemple. Il est idéal, puisqu’il n’a pas de date d’échéance, vous pouvez donc écrire à ces personnes tant et aussi longtemps qu’elle ne se désabonne pas. Évidemment, comme ces courriels sont « désirés », vous obtiendrez de bien meilleurs résultats.
Le défi maintenant ? Gardez vos lecteurs engagés et intéressés ! (On en reparlera dans d’autres articles).

Le consentement tacite

C’est sans doute ici où il y a le plus d’opportunités manquées par les entreprises. Le consentement tacite est quant à lui obtenu lorsque quelqu’un entretien un lien d’affaires avec votre entreprise. Ça veut dire quoi concrètement ? Lorsqu’un client fait un achat, vous pouvez communiquer avec lui pendant les 2 ans suivant sa transaction. Comme on sait qu’un client existant peut être un bon ambassadeur ou encore certainement racheter de votre entreprise, c’est une opportunité à saisir. Oui, je sais, il faut trouver le moyen de conserver la date d’achat, mais plusieurs plateformes d’envoi de courriel peuvent gérer ces échéances pour vous. Vous pourriez peut-être envoyer votre infolettre à 2 fois plus de gens sans faire plus de travail. Ça vaut la peine d’y réfléchir.

Établissez également une stratégie afin d’obtenir le consentement exprès des gens.

Le lien de désabonnement

Il est essentiel d’offrir la possibilité aux gens de se désabonner de vos communications. Offrez-leur la possibilité de se désabonner d’une seule liste à la fois ou encore des communications sur tel ou tel produit. Vous pourrez peut-être ainsi conserver une partie de ce lien précieux que vous avez avec eux.

La loi anti-pourriel et ses pénalités ont fait bien peur aux entreprises, mais c’est au fond une question de gros bon sens. Elle incite plutôt les entreprises à bien s’organiser et à avoir des pratiques saines. De nos jours, les gens sont inondés de courriel, d'infolettre, etc. Envoyer le bon courriel à la bonne personne devient donc un incontournable.